Rêver des Bahamas… (partie 1)

Classé dans : Bahamas, Caraïbes | 7

Plusieurs personnes rêvent des Bahamas. L'eau turquoise et cristalline, les plages blanches désertes, les palmiers et la mer d'un bleu profond, presque irréel, alimentent le désir de visiter ce petit coin de paradis. Pour ma part, au risque d'en offusquer certains, je n'ai pas été séduite par ma première visite en sol bahamien en 2010. Cette fois-ci, j'avais donc peu d'attentes, voir même un peu d'appréhension, particulièrement relativement au taux de criminalité de Nassau. Pourquoi passer par ce pays alors? Tout simplement parce que c'est sur la route… et que nous voulions lui donner une deuxième chance de nous séduire, ou plutôt, de me séduire car Mathieu gardait un excellent souvenir de ce pays.

Nous avons donc quitté les États-Unis tôt le 1er janvier 2016 après une nuit de sommeil plutôt courte. En effet, suite aux feux d'artifices soulignant la fin de l'année, plusieurs partys ont élu domicile sur des yachts ancrés autour de notre voilier. J'ai trouvé le sommeil à 4h30 pour me faire réveiller à 6h par notre alarme. Il était temps de quitter le confort de la Floride et d'affronter le Gulf Stream tant redouté par les navigateurs, surtout ceux qui le font pour la première fois comme nous. Ce courant chaud remonte vers le nord à une vitesse d’environ 2.5 nœuds et s’étend sur une largeur de 40 miles. Cela peut sembler inoffensif, mais lorsque le vent vient du nord, les conditions se dégradent très rapidement et il devient très dangereux de le traverser, surtout avec un voilier de 39 pieds. Il faut donc attendre, idéalement, un vent du sud ou de l’ouest, plutôt rares en hiver.

La traversée s’est très bien passée. Nous avions un très faible vent de l’est alors nous avons navigué à moteur. La mer était calme avec des vagues passant de 2-4 pieds au départ, à 1-2 pieds en après-midi. Océane et moi avions pris de la cocculine la veille et avant le départ afin de prévenir le mal de mer. Cette stratégie a semblé fonctionner puisque nous n’avons pas eu le mal de mer. Par contre, en avant midi, Thomas et Micah ont été malade…la prochaine fois nous en donnerons à tout le monde!! L’après-midi s’est très bien déroulé.

P1140683 - Copy

Nous étions en compagnie de voilier Jaya et nous pouvions entendre d’autres bateaux québécois discuter sur la radio VHF. Nous sommes arrivés à Alicetown, Bimini aux Bahamas vers 15h30. Nous avons eu un excellent comité d’accueil puisque l’équipage du bateau Sophie Anne nous attendait. Une fois amarrés, ils nous ont aidés avec les formalités d’entrée et nous ont expliqué ce que nous pouvions trouver dans les environs. Comme  c’était le 1er janvier, tout était fermé… à part le petit bar du coin!

Aussitôt arrivés, il nous fallait prendre une décision rapidement car la fenêtre pour continuer notre route allait se refermer dans les 48 heures. Nous avions deux choix; quitter le lendemain, ou rester une semaine le temps de laisser passer un front froid. Nous étions épuisés et avons donc décidé de rester à quai à la marina Blue Water. Nous apprendrons plus tard que c'était une excellente décision puisque les vents ont soufflés très fort dans les Exumas. Plusieurs voilier québécois ont été endommagés, des gens ont été blessés et nos amis de JC Rebel y ont perdu leur voilier. Nous sommes de tout coeur avec eux 😉

Cette semaine d'arrêt nous a permis de nous offrir enfin du repos! En bateau, c’est comme ça. Lorsque la météo n’est pas avec nous, on se protège dans un endroit sûr et on attend le temps qu’il faut pour que le vent diminue et que la mer se calme. On peut dire que l’on passe beaucoup plus de temps à attendre qu’à naviguer. Il faut être patient !

Alicetown, Bimini, Bahamas

P1140699 - Copy P1140697 - Copy P1140700 - Copy
P1140694 - Copy P1140722 - Copy P1140732 - Copy

Les enfants étaient heureux de rester car, bien qu’il fasse un peu froid, ils se baignaient dans la piscine régulièrement. À 5 minutes à pied, il y avait une magnifique plage de sable blanc. Par contre, le village était plutôt sale et, à mon humble avis, peu accueillant, mais nous avions Internet et…nos nouveaux amis étaient vraiment très agréables ! J’ai choisi ce moment pour vivre un petit choc culturel. Il y avait des gros chiens de garde à plusieurs endroits sur l’île et des requins nageaient sous le bateau à la marina. J’avais peur pas mal tout le temps… J’imaginais le pire chaque fois que les enfants se promenaient sur les quais. Même les chèvres arrivaient à m’effrayer, au grand plaisir des enfants qui les appelaient pour qu’elles viennent nous voir. Donc, pour moi, pas de jogging, pas de yoga, pas de paddle board, pas de baignade, pas de marche seule ! Bref, je n’étais pas à ma place, je n'ai vraiment pas apprécié Bimini.

Alicetown, Bimini, Bahamas

P1140745 - Copy P1140822 - Copy P1140802 - Copy
P1140781 - Copy P1140819 - Copy P1140786 - Copy

Le 7 janvier, nous avons enfin quitté Bimini pour une navigation de 2 jours. Nous devions dans un premier temps traverser le Great Bahamas Bank, puis ancrer sur le Bank et traverser The Tongue of the Ocean (TOTO) pour nous rendre à Nassau. La première partie s’est fait à voile et à moteur. Nous avions 68 miles à faire. Il faisait très beau. Nous étions en compagnie de voilier Oasis. Les enfants ont été malade en avant midi car la portion que nous devions faire en mer avant de rentrer sur le Bank était très mouvementée. Pauvres cocos !! Les entrées pour aller vers la mer sont généralement difficiles car les vagues cassent sur les hauts fonds alors même lorsque les conditions sont superbes en mer, il faut passer par la « machine à laver » pour s’y rendre. Je me rends compte que c’est pour cette raison qu’ils sont souvent malade en début de journée et qu’ils vont mieux ensuite. Moi, j’ai adoré ma journée. Du soleil et de l’eau à perte de vue… une belle eau tantôt bleue, tantôt turquoise. Wow ! Nous avons ancré à la noirceur vers 19h… dans le milieu de nulle part ! Aucune terre en vue, c’était vraiment spécial. Nous étions 5-6 bateaux dans le même coin. Les étoiles étaient sublimes.

Couché de soleil sur le Great Bahamas Bank

P1140860 - Copy

Levé du soleil sur le Great Bahamas Bank

P1140861 - Copy

Le lendemain matin, nous avons quitté à 6h15 afin d’arriver à Nassau avant la tombée de la nuit. Très tôt, nous sommes entrés dans The Tongue of the Ocean. Nous passions d’un espace de navigation où il y avait environ 10 à 15 pieds d’eau à un océan de 6 000 pieds d’eau. Vraiment impressionnant! Les vagues étaient longues et énormes. Nous perdions de vue certains bateaux lorsqu’ils descendaient dans le creux de la vague. Pour nous, c’était une première. Mathieu en a profité pour essayer son atiraille de pêche. Il a bien pris un mahi mahi… mais celui-ci s'est décroché ou a été mangé par un plus gros donc pas de poisson pour nous.

Nous appréhendions un peu notre arrivée à Rose Island, ancrage tout près de Nassau que nous avions choisi pour la nuit. Comment entrer entre deux îles avec une poussée d’eau si forte en conservant le contrôle du voilier ? Graduellement, nous avons vu Paradise Island apparaître avec ses gros hôtels, puis Rose Island. Poussés par la vague, nous avons tranquillement fait notre chemin. Pour l’entrée, j’étais à l’ordinateur afin de suivre la progression sur la carte et de supporter Mathieu qui était à la barre. Dans les moments difficiles, nous naviguons à 2 GPS, un à l’extérieur et l’autre sur le portable. Nous avons des cartes de compagnie différentes et elles donnent plus ou moins d’information dépendant des endroits. Cela permet aussi à Mathieu de se concentrer sur ce qui se passe à l’extérieur plutôt que de toujours avoir le nez rivé sur l’écran. C’est très utile dans les mauvaises conditions. Aux Bahamas, nous naviguons beaucoup à vue car le corail est bien vivant, et il pousse plus vite dans l’eau que sur les cartes ! C’est ce que nous avons fait pour entrer dans l’ancrage car il y avait du corail partout !!

Mathieu essaie son nouvel équipement de pêche!

P1140871 - Copy P1140863 - Copy

Une fois ancrés, nous pensions nous reposer, mais dame nature a décidé de nous envoyer 20 kts du sud plutôt que le 3-4kts prévus. Nous étions mal protégés pour un sud si fort. Les vagues passaient par-dessus la ligne de corail qui aurait dû les arrêter. Ce fut la pire nuit depuis le début du voyage. Mathieu a passé la nuit dans le cockpit à surveiller. J’avais vraiment peur que l’ancre décroche. J’étais toujours prête à sortir pour aider en cas de besoin. À 5h30, je lisais en attendant que le soleil se lève… je voulais partir ! Je n’étais pas la seule car pendant que l’on se préparait à décrocher l'ancre, 3 bateaux ont quitté l’ancrage et la dernière fois que j’y ai jeté un œil, il ne restait qu’un seul voilier. L’équipage avait surement pris des somnifères !  Évidemment, la sortie a été mouvementée. Alors… Micah a été malade avant d’avoir eu la chance de déjeuner. Pauvre ti-loup, cela commence bien mal une journée. Par contre, à 8h30, nous étions amarrés à Nassau Yacht Club où nous avons retrouvé certains de nos amis de Bimini.

Nous étions le 9 janvier, donc la veille des 2 ans de notre beau Micah. Nous voulions rester à Nassau une journée seulement, mais nous avions un peu peur d'offrir une journée supplémentaire de mal de mer à Micah pour son anniversaire. Par contre, la fenêtre météo du lendemain était excellente. Nous avons donc décidé de débuter nos tâches et de prendre une décision plus tard. Nous avons donc entrepris 4 brassées de lavage, un avitaillement complet en essence, diesel et nourriture ainsi que la mise à jour de nos courriels et du dossier Australie à l'aide de l'Internet du Starbuck (un bon latté à la main ;-)). Nous avons eu une journée très productive malgré le manque de sommeil et avons décidé de prendre un taxi pour aller montrer l'aquarium de Paradise Island à nos petits cocos. Ils étaient fous de joie. Les requins, les raies, les poissons, tout était bon pour faire courir et crier Micah. Ils ont adoré… nous étions si contents de leur faire ce plaisir. Nous avons terminé la soirée en mangeant une pizza. Les enfants ne tenaient plus en place! Retour en taxi, ils n'ont jamais si bien dormi! 

Paradise Island, Nassau

P1140893 - Copy P1140902 - Copy
P1140898 - Copy P1140904 - Copy

Finalement, le lendemain, nous avons décidé de quitter pour les Exumas. La fenêtre météo était superbe et nous voulions en profiter pour quitter Nassau. À l'aide d'une demi dose de Gravol, nous avons fait une superbe navigation au bon plein et au près. C'était magnifique.

En route vers les Exumas

P1140914 - Copy P1140919 - Copy P1140909 - Copy
  P1140920 - Copy  

En chemin, nous avons cuisiné le gâteau de fête de Micah. Une chance qu'il fait encore des siestes! Nous avons ancré à Allens Cay oû il  avait déjà plusieurs voiliers. Hot dogs et gâteau au chocolat ont su ravir les matelots qui ont ensuite décidé de danser comme nous l'avions fait le 31 décembre. Bonne fête beau Micah! Demain matin, nous irons à la plage pour voir les iguanes! 

Bonne fête Micah, 2 ans!!

P1140928 - Copy P1140924 - Copy P1140922 - Copy
P1140960 - Copy P1140979 - Copy P1140978 - Copy
  P1140973 - Copy  

Les Exumas nous ont bien accueillis avec des iguanes à perte de vue. Elles venaient nous voir, sans être agressantes. Nous avons adoré notre expérience. Les enfants jouaient autour comme si c'était des chiens ou des chats. Ils s'adaptent tellement rapidement aux nombreux changements qui ont lieu dans leur vie. Ici débutent de nouvelles aventures. Depuis le début du voyage, nous visitons beaucoup de villes et villages. Nous avons fait beaucoup de moteur. Ici, c'est la voile, l'eau, le sable, la nature… Nous recommençons l'école après un mois de vacance. Qui sait comment va se dérouler les prochaines semaines et qelles merveilleuses rencontres nous ferons? Je peux déjà dire que mon opinion des Bahamas ne fera que s'améliorer au fil de nos découvertes. À suivre.

Allens Cay, Exumas

P1140949 - Copy P1140943 - Copy

7 Responses

  1. Suzanne D. Neron

    Wow! Que de beaux moments vous nous faites vivre heureuse de voir que tout ce passe relativement bien.

    Suzanne xxxxx

  2. Nancy Parizeau

    Bonjour à toute la famille! Je lis maintenant vos récits avec beaucoup d’intérêts…je me suis laissée prendre à attendre avec impatience la suite de chacune de vos aventures! Sabrina, tu as une très belle plume et j’adore te lire. Même si je n’ai pas votre courage et que j’aime bien ma petite vie rangée, je vous envie beaucoup votre liberté et le fait de pouvoir vivre autant d’histoire avec vos enfants. Cela les suivra certainement toute leur vie; ils ne se rendent probablement pas encore compte à quel point tout ceci a une valeur inestimable! Alors qu’ici l’hiver est bien installée, je regarde vos photos lumineuses et colorées et je me dis que j’ai déjà hâte à la suite…xx

  3. therese guay guillemette

    allo je ne pensais que c’était comme ça aux Bahamas sale et dangereux mais l’océan les couleurs sont limpides pauvres petits choux le mal de mer les vagues avez-vous peur des fois lors des vents et des vagues qui sont très volumineuses bonne continuité au plaisir de vous lire à nouveau

  4. Chantal Couture

    Toujours un très grand plaisir de te lire Sabrina ! Tu nous entraînes dans ton univers parsemé de moments de rêves et de réalités ..J admire ton courage ,ta détermination et ton sens de l’organisation …Le rêve d’une vie que vous réalisez avec audace ..Bravo ! J’admire Mathieu également capitaine à bord avec tout ce que ça comporte ..Et que dire des enfants qui sont tellement beaux ..et ton beau Micah qui me fait carrément craquer …Somme toute vous êtes tous beaux et admirables à voir ….Belles découvertes , Bons vents ,Protection de l’archange Michael qui vous accompagne sur votre route ..

    Chantal xxxxxx

    • Sabrina Turgeon

      Quels beaux commentaires! C’est vraiment très flatteur.
      Micah est un vrai petit clown ces temps-ci! Je crois qu’il te ferait ben rire!
      Bisous

  5. Denise et Guy

    Toujours contents de te lire : votre voyage de rêve , vous êtes tous impressionnants , beaux textes ,belles photos , nous vous aimons beaucoup ….
    Bonne continuite
    Denise et Guy ?⛵️???☀️

  6. Salut les mousaillons !!!
    Je suis contente que ton idée change sur les Bahamas car il y a 700 îles en tout dans les Bahamas… Avoir su que vous comptier aller à Nassau, je vous aurais dit de poursuivre votre chemin car je n’ai pas aimé la dernière fois que j’y suis allée. Ça a beaucoup changé et par pour le mieux. Mais je peux t’assurer que les plages de sable blanc existent bel et bien aux Bahamas. Après avoir séjournée aux îles Turc et Caïcos, c’était surperbe. J’ai fait de la plongée libre tous les jours aussi. Êtes-vous allés voir l’aquarium à l’hotel Atlantis ??? C’est trippant pour nous, imagine les enfants. C’est super !!! Je souhaite un très bel anniversaire au petit Micah !!! et bisous à tout l’équipage… Je pense à vous !!!
    Francine
    xx

Laissez un commentaire