Les îles Turquoises (Turks & Caicos)

Classé dans : Caraïbes, Turks & Caïcos | 6

Le 2 mars 2016 à 6h00, Basta, Nautilee et Passion Rebelle quittaient Georgetown où des centaines de bateaux étaient encore endormis. Lorsqu’on fait un voyage comme le nôtre, il y a des étapes qui sont plus difficiles à réaliser que les autres. Quitter Georgetown, pour nous, en était une. La majorité des voiliers vont jusqu’à Georgetown et/ou Long Island, Bahamas, puis remontent vers le Canada ou les États-Unis pour y passer l’été. C’est donc à cet endroit que nos chemins se séparent… Nous étions donc bien tristes de laisser derrière nous les gens que nous avons côtoyés au cours des 6 premiers mois de notre voyage.

Le matin du départ, j’étais aussi un peu inquiète. Lorsque nous avons préparé la route, j’ai insisté pour que nous passions par le sud de Stocking Island, ce qui rend le chemin plus court. De plus, selon mon livre, la sortie est plus facile car nous n’aurions pas le soleil aveuglant du matin dans les yeux. J’espérais ne pas m’être trompée, ce qui pourrait mettre en danger notre famille ainsi que les autres bateaux. Deux autres voiliers que nous ne connaissions pas sont sortis de la baie en même temps que nous. Ils ont utilisé la sortie qui pointait vers l’est. J’avais encore plus de doutes. Finalement, la sortie s’est faite à merveille et effectivement, nous n’avions pas le soleil dans les yeux. C’est très important car il y a du corail un peu partout aux Bahamas alors il faut être en mesure de bien voir.

La traversée devait être assez longue puisque nous devions remonter Long Island, contourner le Cap Santa Maria, puis redescendre vers l’île de Mayaguana. Il y avait plusieurs possibilités d’arrêts en chemin, mais nous avions une belle et longue fenêtre météo et nous voulions l’utiliser pour nous rendre aux Turks & Caicos alors nous ne pouvions pas trainer en route. La plupart des ancrages disponibles en route seraient rouleurs alors, tant qu’à mal dormir, valait mieux continuer et faire des quarts de nuit.

La traversée a été très difficile pour nous. Nous ne savons pas pour quelle raison, Mathieu a été malade pendant presque une journée entière. Les enfants étaient tantôt enjoués, tantôt malades. Mathieu a pêché son premier poisson. Je tenais le coup jusqu’à ce que l’odeur me donne mal au cœur à mon tour. Le bateau se comportait bien, mais à moteur, c’était très inconfortable et nous avions le vent de face donc on ne pouvait pas ouvrir de voile, ce qui aurait stabilisé le bateau. Un voilier, c’est fait pour naviguer à voile !!

Je n’ai pas besoin de vous dire que nous étions très heureux d’arriver à Mayaguana. Déjà, nous pouvions sentir que nous étions sous le Tropique du Cancer car il faisait beaucoup plus chaud qu'à Georgetown. Nous avons passé une nuit à cet endroit… à nous faire brasser. Nous avons quand même bien dormi. Nous ne souhaitions pas vraiment visiter l’île et la plage n’était pas accessible à cause du corail. Nous étions tellement fébriles à l’idée de visiter un nouveau pays ! Basta a décidé de rester plus longtemps car ils voulaient aller sur l’île. De plus, ils adorent la pêche et la chasse à la langouste. Abraham Bay, Mayaguana regorge de crabes et de langoustes !! Nous avons d’ailleurs eu la chance de gouter à leur butin avant de quitter l’île puisqu’ils ont pêché une énorme langouste. Nous avons mangé la queue à six personnes et il en est resté… Quelle belle prise Mike et Marjolaine !! De vrais chasseurs!

Georgetown à Mayaguana, Bahamas

P1160125 - Copy P1160132 - Copy P1160142
P1160153 P1160428 P1160182
P1160135 P1160128 - Copy P1160162

Le lendemain, nous avons changé d’ancrage pour celui situé au sud-est de l’île afin de raccourcir de 20 miles la route vers les T&C et de pouvoir partir tôt le lendemain matin. Comme il n’y a aucun corail à cet endroit, il est possible de partir de nuit. Nous avons donc quitté les Bahamas avec Nautilee à 5h00 en direction des T&C. Une belle navigation… à moteur ! Nous avons pêché sans succès. C’était très beau et il y avait peu de vagues. Lorsque nous sommes entrés dans le Bank, nous pouvions voir le fond de l’eau dans 150 pieds d’eau. L’eau des T&C est limpide et turquoise, c’est époustouflant !

Nous sommes arrivés à Sapodilla Bay, Providenciales, T&C le samedi 5 mars en fin d’après-midi. Nous étions vraiment énervés d’être à nouveau en terrain inconnu. Autour de nous, il y avait plusieurs voiliers avec un drapeau jaune indiquant que les formalités d'entrée n'étaient pas complétées. Nous pouvions aussi voir que la plage devant nous nous était magnifique. Dans ce pays, nous pouvons rester 7 jours pour un certain montant. Au-delà de ce délai, nous devons payer pour un permis de 3 mois. Nous voulions à tout prix éviter de payer ce montant donc nous avons attendu au lendemain pour aller aux douanes. Dans ce cas, nous conservons notre drapeau jaune et nous ne sommes pas autorisés à aller sur terre. Le lendemain, nous n’avons pas réussi à aller aux douanes car elles étaient fermées. Nous en avons donc profité pour nous baigner. Nous ne sommes pas allés à terre… mais disons que nous nous sommes baignés dans 2-3 pieds d’eau. Il faisait beau et chaud, c’était un temps magnifique pour trainer un peu et nous reposer de nos longues navigations. Mike et Marjo sont arrivés le dimanche en fin de journée avec Wonderlost qu'ils avaient rencontrés à Mayaguana et nous sommes tous allés aux douanes le lundi. Nous étions donc autorisés à rester au pays jusqu’au 14 mars.

Arrivée aux Turks  & Caicos

P1160217 P1160199 P1160228
P1160247 P1160242 P1160229

Nous avons eu l’autorisation d’entrer au pays juste à temps pour aller souper chez des gens que nous avions rencontrés aux Bahamas. Ils sont venus nous chercher en voiture et nous sommes allés à la villa qu’ils avaient louée pour la semaine. C’était vraiment très agréables pour les enfants de jouer avec la petite fille de 3 ans et le petit garçon de 4 ans… Ils ont bien profité de la piscine et encore plus de la douche bien chaude. Nous avons jasé de nos projets de voyage. Comme ces gens ont des blogs, ils nous ont posé beaucoup de questions… peut-être trouverons nous un jour des photos de nous sur leur site Internet, qui sait ?

Nous retrouvons The Bucket List Family

P1160251

P1160267 P1160254 P1160268
P1160270 P1160272 P1160257

Nous avons eu des vents de 25 nœuds pendant 5 jours, ce qui n’est pas propice à la navigation du Bank. Nous avons donc passé le reste de la semaine à nous préparer pour la prochaine navigation qui allait être la plus longue depuis le début du voyage. J’ai fait des repas rapides à manger, des galettes, du tapioca, du jus, etc. J’ai lavé nos vêtements à la main en écoutant de la musique et en regardant l’eau turquoise, ce qui n'était pas désagréable du tout ! Nous avons aussi passé plusieurs après-midis à la plage. Le sable est très fin et blanc. C'est merveilleux d'y jouer ou simplement s'y reposer. Nous avons d’ailleurs rencontrés des gens du Québec qui avaient loués une villa de l’autre côté de l’île. Ils étaient vraiment très agréables et nos enfants ont pu jouer ensemble. C’était vraiment super !!

Sapodilla et Taylor Bay Beaches

P1160334 P1160291 P1160344
P1160380 P1160338 P1160383
P1160351 P1160376 P1160349

Nous avons passé un après-midi en ville. En fait, c’est un petit secteur touristique de la ville où il y a des belles boutiques et une épicerie. Nous avons fait du pouce pour y aller et revenir car c’est le seul moyen de transport abordable dans ce magnifique pays. C’était étrange pour nous, mais aux T&C, les gens ralentissent sur le bord de la route afin de voir si nous avons besoin d’un transport. Notre allée s’est fait en Jaguar avec un monsieur de la Floride qui a des propriétés à Sapodilla Bay et un voilier aux BVI. Le retour s’est fait avec un homme d’origine haïtienne qui est né aux T&C. Nous avons parlé en français avec lui, c’était vraiment intéressant d’être en contact avec les locaux, des gens très agréables et accueillants. Nous n’avons pas vraiment fait l’épicerie aux T&C car c’était encore plus cher qu’aux Bahamas… je ne croyais pas que c’était possible. Nous avons vraiment hâte d’arriver à Porto Rico afin d’avitailler à un prix abordable. Nos réserves faites en Florides diminuent à vue d’œil…

Providenciales, Turks & Caicos

P1160282 P1160278 P1160283
P1160273 P1160285 P1160290

Finalement, nous avons escaladé Sapodilla Hill, une petite montagne située au bout de la plage. La montée est un peu abrupte, mais très courte. Les enfants adorent ''faire de l'escalade'' comme ils disent. Du haut de cette montagne, nous pouvions voir toute l'île. C'était tout à fait magnifique! Le bank d'un côté, les lacs turquoises au centre, puis la mer de l'autre côté. Quels paysages à couper le souffle!

 Sapodilla Hill, Turks & Caicos

P1160327

P1160302 P1160318 P1160313
P1160311 P1160305 P1160323

Dimanche le 13, nous avons quitté Sapodilla Bay pour traverser le T&C Bank à moteur. Les vents étaient moins forts et la mer plus calme. Nous étions avec Nautilee, Basta et Wonderlost. Nous devions nous rendre à South Caicos afin d’acheter un peu d’épicerie et d’effectuer les formalités de sortie nécessaire à notre entrée en République Dominicaine. La traversée a été sans embuche, mais l’ancrage choisi était très rouleur. Nous avons assez mal dormi encore une fois. Décidément, le sommeil nous aura beaucoup manqué dans ce voyage !

On nous avait dit qu’à South Caicos, c’était un retour en arrière de 50 ans. Ce n’est pas peu dire. C’est un endroit assez pauvre. La plupart des gens qui travaillent dans les resorts y habitent car c’est beaucoup moins cher que Providenciales. C’est quand même un peu triste de voir que les gens qui travaillent dans la ville doivent vivre une cinquantaine de miles plus loin car ils n’ont pas les moyens d’habiter leur propre pays. Nous avons eu droit à une crise du prêtre local car Mathieu a demandé à Loïc de sortir de l’épicerie au moment où il parlait à Loïc. Le prêtre était insulté. Il criait après Mathieu et le traitait de raciste. Nous étions sous le choc ! Mathieu a essayé de s’excuser mais il ne lui a pas laissé placer un mot. Donc selon lui, nous irons tous en enfer. Heureuse que les enfants ne comprennent pas encore l’anglais.  Honnêtement, si c’est lui qui est responsable de l’âme de ces gens, ils sont vraiment dans le trouble ! Vive les années 2000 et vive la liberté d’être et de penser. À cause de cette histoire, nous avons donc quitté les T&C avec un petit goût amer. C’est surement un bel endroit à visiter en avion dans un resort mais en bateau, c’est plutôt ordinaire. Il y a très peu d’ancrages pour se protéger et ceux-ci sont très rouleurs, l’eau est peu profonde donc difficile à naviguer et il n’y a pas de moyens de transports disponibles. Par contre, c'est là que nous avons vu le plus beau sable, des plages sont magnifiques et les gens de Providenciales sont excessivement accueillants.

Nous avons quitté les T&C le mardi 15 mars toujours avec les mêmes bateaux. Par contre, nous n’avions pas la même destination. Basta et Wonderlost se dirigeaient vers Luperon, Nautilee et nous vers Samanà, toutes deux en République Dominicaine.

Cockburn Town, Turks & Caicos

P1160406 P1160416 P1160412
P1160452 P1160445 P1160360

6 Responses

  1. Celine turgeon

    Comme toujours Ç,est très interressant a te lire Sabrina. Bon voyage …..

  2. therese guay guillemette

    merci je vous trouve très courageux et déterminé bonne continuité à très bientôt

  3. Denise et Guy

    Très Belles photos , fun de suivre votre voyage.Sab.Tu fais yoga sur le pont et Micah dans le bateau hi hi hi ….
    Encore plaisir de te lire ,de vous voir en photos et suivre votre voyage ….
    Bonne continuité ….nous vous aimons très fort …xxxxxx

  4. Daniel Guillemette

    Vous faites un beau voyage familial et vous faites des belles rencontres.

    • Sabrina Turgeon

      Bonjour! Merci beaucoup pour le message… c’est tellement vrai!

Laissez un commentaire