« Envoie, embarque ma belle j’t’amène n’importe où» Kain (2005)

Classé dans : Autre, Caraïbes, Guadeloupe | 11


P1180954

  « Envoie, embarque ma belle j't'amène n'importe où
On va bucher du bois gueuler avec les loups ouais
Je veux jamais t'entendre dire jamais
Ma vieille Volks m'appelle viens donc faire un tour
On va faire les fous on va faire l'amour
Puis j'te jure qu'on va vivre vieux… » Kain (2005)

 

C'est la chanson que nous inspire la Guadeloupe avec ses belles couleurs, son soleil et sa bonne humeur! Nous l'avons d'ailleurs écoutée 1000 fois en roulant sur ses routes aux pentes abruptes et sinueuses. Quel plaisir… en plus de nous rappeler tous les miles parcourous dans les Alpes italiennes pendant notre lune de miel.

C'est le 17 mai, que nous nous sommes levés tôt afin de quitter Montserrat pour la Guadeloupe. Nous n’avons pas ouvert les voiles tout de suite car nous souhaitions passer tout près de la côte afin de bien voir la ville de Plymouth ensevelie sous la lave refroidie. C’est avec beaucoup d’émotions et en silence que nous avons navigué près de côte. Que dire de plus devant ces maisons, ces églises, ces vies disparues…

Un fois la ville passée, nous avons ouvert les voiles. Nautilee nous suivait d’assez près alors que Sandy Feet et Saint-Luce ont quitté Plymouth plus tard que nous. Ils étaient relativement près car nous pouvions discuter des conditions météo sur la VHF (portée de 25 miles nautiques). Nous avions 45 miles à faire au près très serré encore une fois. Nous savions que le bateau giterait beaucoup et qu’il y aurait de la vague assez courte. Disons que nous commençons à avoir de l’expérience dans ce genre de conditions puisque c’est ce que nous vivons depuis que nous avons quitté les Bahamas. Lorsque nous sommes arrivés devant l’île de la Guadeloupe, nous avons perdu patience. Le vent venait de l’est et, afin de nous rendre à l'ancrage de Deshaies, nous devions pointer directement l'est. Il nous aurait fallu faire de multiples virements de bords afin de nous rendre à voile. Nous avons donc rentrées les voiles et avons complété les dix miles restants à moteur. Encore une fois, nous avions la vague dans le nez! Quel plaisir!

Dès notre arrivée, nous pouvions observer un paysage à couper le souffle. Quel bel endroit! Deshaies est un petit village de bord de mer situé au pied des montagnes. Nous avons ancré derrière les moorings de la ville de Deshaies et Mathieu a rapidement été faire les formalités d’entrée. Dans les îles françaises, ces formalités sont d’une simplicité déconcertante… et c’est presque gratuit. Cette fois-ci, c’était dans une petite boutique et il y avait des frais de 1 ou 2 euros.  Ça compense pour les endroits comme les Bahamas et les Turks & Caicos où les frais sont exorbitants.

Arrivée  Deshaies, Guadeloupe

P1180955 P1180960 P1180974
P1190126 P1190121 P1190128

Dès la première visite en sol guadeloupéen, nous avons été charmés! Il faut dire qu’il y avait une boulangerie face au quai… quelle odeur incroyable!! À 1 euro (1,50$) la baguette, vous pouvez vous imaginer qu’on a mangé du pain chaque jour. Nous n’avons pas non-plus résisté à la tentation des croissants, des chocolatines et des chaussons aux pommes. De plus, dans le village de Deshaies, il y a une dame qui fait et vend en bord de route de la crème glacée. Elle la fabrique avec des produits locaux comme la mangue, la noix de coco, les fruits de la passion, etc. C’est tout à fait succulent. De plus, elle est d’une générosité incroyable. La première journée, nous n’avions pas encore d’euro et les enfants voulaient de la crème glacée. Elle leur a offert gratuitement. Nous étions vraiment flattés de l’accueil. Nous avons quand même été au guichet afin de lui paye le montant dû. Nous avons visité son kiosque à plusieurs reprises pendant la semaine. On peut vraiment dire qu’ils nous ont eus par l’estomac!

Deshaies étant un petit village, il y a peu de choses à faire à cet endroit, si ce n’est de manger au restaurant car il y en a plusieurs et ils semblent très bien. Par contre, c’est un excellent ancrage, surtout si on arrive à avoir un mooring de la ville. Les vents y sont souvent très forts en raison des montagnes qui forment un entonnoir qui accélère le vent de l’est. Pour le moment, ceux-ci sont gratuits. Nautilee, Sandy Feet et St-Luce ont continué leur route alors que nous souhaitions rester à eshaies plus longtemps afin de visiter ce beau pays.

La deuxième journée, nous avons visité le jardin botanique de Deshaies. Il y a un transport gratuit du quai de la ville pour nous y rendre. Il suffit de les appeler et ils sont là en 10 minutes. C’était tout à fait magnifique. Nous avons adoré la variété d’arbres et de fleurs locaux, mais surtout les loriquets et les aras bleus et jaunes. Micah était tout énervé de pouvoir nourrir les loriquets. Les flamands roses ont été aussi très populaires… mais pas autant que le parc pour enfants!! Du jardin botanique, nous pouvions voir la baie avec les voiliers ancrés. La vue était de toute beauté!

Jardin Botanique de Deshaies

P1190053 P1190059 P1190054
P1190095 P1190082 P1190107
P1190102 P1190099 P1190115
P1190041 P1190034 P1190037
P1190044 P1190057 P1190023

Par la suite, nous avons loué une voiture avec la compagnie Europcar. La compagnie est un peu plus loin, mais c’est quatre fois moins cher que les compagnies locales. Je suis toujours impressionnée de voir à quelle point les gens attendent les navigateurs avec des prix exorbitants juste pour profiter d’eux. Souvent, une petite vérification sur Internet et on trouve beaucoup moins cher et parfois avec une qualité supérieure. Nous avons donc loué une superbe Clio toute rouge! C’était vraiment chouette de se promener en voiture encore une fois. Nous l'avons louée pour cinq jours!

Notre tournée de la Guadeloupe nous a permis de rencontrer des gens simples, souriants et accueillants avec nous, mais surtout avec les enfants. Loïc et Océane étaient heureux de pouvoir discuter avec les gens. Thomas disait « ils parlent comme nous maman! ». C’était beau à voir! Il y avait deux enfants sur le voilier voisin, une petite fille de 7 ans et un garçon de 5 ans. Nous avons eu peu de temps à passer avec eux car ces derniers allaient à l’école toute la journée et la maman travaillait le soir, mais ce peu de temps fut un pur délice pour nos cocos en manque d’amis francophones et d’amis de leur âge. C’est gens ont d’ailleurs été très généreux avec nous en déposant Mathieu en voiture pour qu'il récupère notre Clio et en nous donnant quelques livres! Nous les retrouverons peut-être dans le Pacifique en 2017 car ils souhaitent aussi traverser le canal de Panama. Nos amis Nicolas, Johanne et Michel de Sea Escapade nous ont aussi rejoints après quelques jours. Nous avons donc fait beaucoup de social en Guadeloupe 😉

Lors de notre première journée de voiture, nous avons décidé d’emprunter la route qui traverse le Parc national de la Guadeloupe. Honnêtement, j’ai eu un peu peur. Les routes sont sinueuses, étroites, escarpées et les gens roulent tellement vite!! Wow! C’était du sport. À un moment, nous avons pris une sortie par erreur. Pour revenir sur nos pas, nous attendions dans une côte très escarpée et il y avait tellement de trafic. Les voitures roulaient vite et la visibilité était difficile car nous étions dans une courbe. Une chance que je n’ai pas de problèmes cardiaques… et non, je ne conduis pas manuel, ni dans ce genre de conditions! Oui, je laisse tout le travail à mon chum, et le pire, c’est que ça lui fait plaisir. Il adore ça. Nous avons adoré la Clio!

Dans le Parc national, nous avons été voir une très jolie chute appelée la Cascade aux écrevisses. Nous aurions pu nous baigner, mais qui aurait eu envie de mettre quatre enfants en costume de bain pour 3 minutes de baignade? Ok, j’en connais qui l’auraient fait, mais pas nous, pas cette journée là en tout cas! Alors nous avons regardé la chute… et les autres se sont baignés! Nous avons quand même apprécié le paysage ainsi que la forêt tropicale. Nous devions aller en voir une autre, mais à notre arrivée, des gens nous ont dit que le sentier était très boueux et escarpé alors ils ne le conseillaient pas pour un coco de deux ans. Nous avons donc continué notre route vers le musé du Rhum où le dit bébé de deux ans a réussi à se cogner la tête en regardant un film. Sérieusement, est-ce possible? On essaie de faire des activités sécuritaires, adaptées à son âge et il a réussi à tomber en regardant un film… On ne lui a jamais donné de rhum, c’est promis! Il avait une énorme poque sur le front. C’était bleu, mauve et tellement enflé. Mon cœur de maman était tellement triste. Nous lui avons mis de la glace et nous avons pris chacun un petit verre de rhum pour noyer notre peine… Moi et Mathieu je veux dire!

Comme la Guadeloupe est une île volcanique, il y a ce qu’ils appellent les bains jaunes. Il s’agit de bains d’eau sulfureuse qui a des propriétés de guérison. Nous avons été voir ces bains jaunes qui ont été transformés en douches au fil des années car l’accès à la source a été compromise. Nous avons donc pu nous laver dans cette eau afin de nous guérir de tous nos maux. Ça n’a pas guérit les poques bleues de Micah apparemment, mais on aura essayé! Finalement, nous sommes allés voir le port de pêche de Sainte-Rose (en créole : Sentwòz). Nous avons d'ailleurs beaucoup rit en essayant de lire le créole. En Guadeloupe, c’est très souvent écrit dans les deux langues, mais parfois, il y a seulement du créole. C’est une langue que les gens parlent beaucoup en famille et entres amis mais la majorité des gens parlent aussi français.

Partons à l'aventure…

P1190212 P1190135 P1190149
P1190225 P1190203 P1190210
P1190133 P1190219 P1190317
P1190186 P1190171 P1190222
P1190166 P1190189 P1190158

Le 21 mai, deuxième journée avec la voiture, nous avons décidé de visiter Pointe-à-Pitre et son marché aux épices. C’était samedi et c’est généralement la meilleure journée pour visiter les marchés qui regorgent de produits frais. Celui-là ne faisait pas exception. En fait, il y a plusieurs marchés qui sont à distance de marche l’un de l’autre, soit le marché des fruits et légumes, le marché de poissons et celui des épices et autres produits. Ce fut vraiment une expérience enrichissante. J’adore essayer des nouveaux trucs lorsque je suis à l’étranger. Nous avons essayé les pommes d’amour et ce fut divin, la christophine, excellente en purée avec un peu de beurre et les mélanges d’épices guadeloupéennes, exquises sur les grillades ou dans les mijotés! C’est le fun parce que les enfants jouent le jeu et aiment aussi goûter de nouveaux trucs. La pomme d’amour a eu sans conteste un franc succès chez nous!

Après le marché, nous sommes allés dans un parc pour que les enfants puissent s’amuser. Ils ont joué au ballon avec un garçon qui devait avoir 10 ou 11 ans. Il était très gentil avec eux! Encore un ami qui parle français! Pour diner, j’avais apporté des crudités et des pâtés. Il ne restait qu’à trouver une boulangerie pour acheter deux baguettes fraîches. Il n’y a pas de doute, nous y prenons goût!! Nous avons par la suite poursuivi notre route vers l’est afin de visiter le village Gosier et la marina qui accueillent l’arrivée de la  célèbre course «Route du rhum » en partance de la France chaque quatre ans. Pour les navigateurs, c’est une course très importante! Nous avons fait un saut à la plage afin que les enfants se dégourdissent les jambes. Rapidement, ils se sont fait de petits amis alors que moi j’ai fait une grande marche dans le sable avec Micah. Quel bonheur!

À notre retour, nous avons fait un arrêt au centre d’achat carrefour. Il était très, très, très grand. C’est un centre commercial avec plusieurs boutiques européennes. Les enfants ont adoré les boutiques de jouet… mais c’était tellement cher. Les prix étaient 4 à 5 fois plus élevés qu’au Québec. Cela explique pourquoi les enfants ont si peu de jouets ici. Au niveau de la nourriture, c’était correcte, mais plus cher que dans les Super U et les Leader Price alors on a acheté l’essentiel. Par contre, au niveau du choix c’était exceptionnel!! Il y avait au moins 3 rangés de fromages. De tout, sauf notre cheddar blanc!! C’était notre premier centre d’achat depuis longtemps alors juste nous y promener était agréable! Comme nous devions avitailler le bateau, nous avons consacré la journée suivant au magasinage. C’était dimanche et plusieurs sites touristiques sont fermés alors nous en avons profité.

Pointe-à-Pitre & Gosier

P1190240 P1190239 P1190251
P1190261 P1190268 P1190313
P1190280 P1190310 P1190314

Lundi le 23 mai, nous avons fait la route vers la capitale du pays, Basse-Terre. C’est cette ville qui a été évacuée en 1976-77, menacée par le volcan surnommé "La Vieille Madame". C'est d'ailleurs ce qui a favorisé par la suite le développement de Pointe-à-Pitre comme métropole, jugée moins risquée par les habitants. Nous avons fait de nombreux arrêts sur la route car nous avions envie de tout voir! La route est magnifique. Les points de vue sur la mer sont sublimes. C’était vraiment très agréable. Nous avons essayé d’aller nous baigner à Bouillante dans des bains chauffés par la pierre volcanique noire, mais comme la marée était basse, nous n’étions même pas capable de mettre le gros orteil dans l’eau tellement c’était chaud. Nous sommes arrivés à Basse-Terre à l’heure du diner. Bravo, tout était en train de fermer… mais pas le McDo que les enfants ont tout de suite remarqué. Nous y sommes donc allés. Ils étaient tellement heureux. Même Micah maintenant demande pour aller au McDo. Comme il y en a peu sur la route, nous pouvons difficilement abuser. Le dernier était à St-Martin et le prochain sera en Martinique. C’est généralement un bon endroit pour faire des téléphones car Internet est plutôt stable. On en a profité pour régler quelques trucs. Les enfants étaient heureux d’avoir des nouveaux jouets pour s’amuser dans l’auto. Par la suite, nous avons marché dans la ville. C’était joli, par contre, il y a peu de choses à voir. Le bord de mer est bien aménagé et il y a un marché que nous n’avons pas visité puisque nous avions fait nos provisions à Pointe-à-Pitres. Nous sommes retournés à la voiture et avons essayé de visiter Fort Louis. C’était fermé à cause d’un événement privé. Nous avons donc pris quelques photos et avons repris la route vers Deshaies afin de nous préparer pour la journée suivante.

En route vers Basse-Terre

P1190332 P1190328 P1190366
P1190348 P1190357 P1190325

Basse-Terre

P1190413 P1190367 P1190415
P1190379 P1190395 P1190402

Mardi le 24 mai, nous avons décidé d’aller marcher dans un sentier de la souffrière avec Nicolas, Johanne et Michel de Sea Escapade. Comme ils avaient aussi loué une voiture, nous avons préparé un pique-nique que nous allions manger en chemin. Pour nous rendre au début du sentier, nous devions emprunter la même route que la journée précédente afin de nous rendre tout près de Basse-Terre. À partir de là, débutait une ascension en voiture de la montagne appelée la « Soufrière ». Encore une fois, c’était très escarpé et étroit. J’étais tellement heureuse de ne pas conduire!! Mathieu a adoré la route! Nous étions dans une forêt tropicale très dense. Le volcan est toujours actif et il atteint 1 467 m de hauteur. Il rejette d'ailleurs toujours des fumérolles sulfureuse alors il faut s'informer avant d'entreprendre sont ascension. De plus, il faut faire attention car les sentiers deviennent très glissants lorsqu'il y a des pluies abondantes. Plus nous montions, plus il faisait froid. À la base de la montagne, il faisait 30, au départ de notre randonné, il ne faisait plus que 21 degrés Celcius. J’ai même mis un petit manteau tellement c’était frais et humide. Nous avons mis Micah dans le porte-bébé et avons débuté la randonné. Dans mon livre, elle était classée facile et familiale. 45 minutes de marches vers une grande chute. Lorsque nous sommes arrivés, elle était classée moyenne. Ne sachant pas qui avait raison, nous avons décidé de la faire. De toute façon, les autres sentiers étaient plutôt longs et difficiles. Au début, il était relativement correct, un peu boueux par endroit. Il fallait faire attention pour ne pas glisser. J’étais vraiment fière de Loïc, Océane et Thomas. Nicolas marchait devant et Loïc le suivait. Thomas et Océane marchaient avec Michel et Johanne. C’est vraiment le fun que les enfants apprécient nos amis! Nous avons marché assez longtemps. C’était beau. On entendait les oiseaux, les criquets et une petite brise dans les feuilles des arbres. Il y avait des lianes qui descendaient le long d’énormes arbres. De petites chutes coulaient doucement et l’odeur de la forêt nous enveloppait. J’adore marcher en forêt! Par contre, le dénivelé vers le bas était de plus en plus difficile et je m’inquiétais du retour car nous marchions depuis un bon moment. Nous avons croisé plusieurs personnes et chacune avait son idée sur le temps qu’il nous restait avant d’arriver à la chute. Nous avons donc décidé de manger une collation et de retourner vers la voiture. Nous avons bien fait car les enfants commençaient à se plaindre car ils avaient mal aux jambes. Même si nous n’avons pas atteint notre objectif, ce fut une expérience très agréable… à part le moment où Mathieu a glissé et est tombé avec Micah sur le dos. J’étais plus loin derrière et je ne l’ai pas vu… à mon arrivée, mon petit coco pleurait et Mathieu était un peu sous le choc. Il a eu très peur de le blesser. Tout le monde était en santé, mais on a du ajouter quelques bleus à la liste de ceux que Micah a eu depuis le début du voyage. Décidément, deux ans n’est pas un âge facile! Lorsque nous sommes arrivés à la voiture, nous avons trouvé un endroit pour faire notre pique-nique. Nous avions tellement faim!

Sur le chemin du retour, nous avons décidé d’arrêter à Bouillante pour la troisième fois afin que nos amis puissent voir l’endroit. À notre grande surprise, le niveau de l’eau était plus haut et c’était possible de nous baigner. Nous y sommes donc allés! C’était génial et tellement relaxant après tous les efforts que nous avions fait! L’eau était très chaude, mais supportable et les vagues qui venaient de la mer refroidissaient notre bain de temps à autre. Il nous manquait juste une petite bière! Par la suite, nous avons fait un saut à l'épicerie et nous avons regagné notre voilier pour un bon souper en compagnie de nos amis. Nous avons retourné notre voiture le lendemain matin. C'était un tantinet triste!

Soufrière avec Sea Escapade

P1190426 P1190427 P1190429
P1190436 P1190457

P1190459

Pour nos dernières journées à Deshaies, nous avons repris l’école en avant-midi et avons fait de l’apnée autour du bateau en après-midi. Il y avait tout plein de coraux et de poissons. C’était vraiment très beau. Je regrette un peu de ne pas avoir débuté avant…

Nous avons quitté Deshaies le 27 mai pour nous rendre à un ancrage situé devant la Réserve Cousteau1. Avant de partir, nous avons profité une dernière fois des bons croissants de la boulangerie. La route n’était que de 10 miles et nous l’avons naviguée en compagnie de Sea Escapade qui souhaitait aussi faire de l’apnée à cet endroit avant de quitter pour Les Saintes le lendemain. Cette réserve protégée a été établie à un des endroits favoris du défunt capitaine Cousteau. Elle est située en face de la plage de Malendure à Bouillante. Elle se compose des îlets Pigeon et de 1000 hectares de fonds sous-marins exceptionnels. Il y a même une statue de lui qui peut être vue dans l’eau près de l’île. Nous y avons vu de magnifiques coraux multicolores ainsi que des dizaines de variétés de poissons différents. Je suis heureuse que les enfants apprécient nager dans ce genre d’environnement. Ils sont si jeunes et il y avait quand même du courant et de la vague mais ils adorent et nous aussi! Nous n’avons pas trouvé la statue et après quelques heures de nage, nous étions épuisés. Nous avons donc regagné nos voiliers respectifs pour un bon souper avant le départ du lendemain matin vers Les Saintes. J’étais tellement triste de quitter la Guadeloupe et la réserve. Je serais restée là des semaines, des mois même. Par contre, fallait reprendre la route afin de retrouver Lee qui approchait déjà de la Grenade.  

Deshaies, quel ancrage fabuleux!

P1190483 P1190474 P1190512
P1190572 P1190549 P1190516

Le 28 mai, nous avons fait la route vers Les Saintes. À notre arrivée, nous avons pris un mooring derrière le Pain de Sucre, un rocher qui a une forme représentant bien son nom. Le long de ce rocher, il y a de magnifiques coraux et nous y avons fait beaucoup d’apnée. Les gens des Saintes sont assez discrets, mais très accueillants et ils aiment beaucoup les enfants. Ces îles font partie de la Guadeloupe donc nous n’avions aucune formalités à faire, si ce n’est celles de sortie lors de notre départ. Nous avons marché le petit village à plusieurs reprises en compagnie de Nico, Johanne et Michel. Nous allions au parc avec les enfants afin de manger de la crème glacée! Quand on n’a pas de congélateur, ce genre de gâterie est un vrai plaisir! Nous avons visité le fort Napoléon duquel nous avions une vue sublime de l’ancrage faisant face au village. Nous sommes restés plus longtemps que prévu car il n’y avait pas de fenêtre météo pour nous rendre en Dominique. Nous étions bien heureux car nous avons adoré l'endroit. Nous avons donc quitté le 3 juin 2016 pour la Dominique où nous devions faire un arrêt technique afin de remplir notre bombonne de propane que nous ne pouvons remplir dans les îles françaises. Notre prochaine destination…la Martinique!!! 

Les Saintes

P1190604 P1190742 P1190615
P1190640 P1190671 P1190697
P1190637 P1190730 P1190680
P1190739 P1190762 P1190614

 

On fait de l'apnée en famille!

RIMG0621 RIMG0583 RIMG0610
RIMG0646 RIMG0641 RIMG0593

 

1. http://www.reserve-cousteau.com/

11 Responses

  1. Christine Fortin

    Quel plaisir de vous lire. On a l’impression de vous suivre et de goûter vos découvertes. Bonne continuation de votre périple. Vous avez de beaux enfants. À plus (amis de Denise et Guy)

  2. Denise Guy

    Allo !
    Encore de belles découvertes ,de très beaux oiseaux ,belles fleurs ,beaux font de mer et poissons merci de nous partager ….et quel beau Macdo.particulier ,les enfants ont reconnu quand même et Micah aussi …tres drôle….
    Je te comprend Sab. De ne pas vouloir conduire dans les chemins tortueux et en flan de montagnes , j étais pareil en Californie et au Portugal ….comme Mathieu , Guy a aussi aimé ces expériences …
    La narration est encore très intéressante ,nos petits enfants super beaux , ils grandissent vite et blondissent beaucoup …ils sont très bons en natation …
    Comme toi Sab. Moi aussi ,en voyage ,j aime visiter les marchés et goûter c est un plaisir et fréquenter les bakeries ( Mathieu doit s en rappeller )
    Bonne baignade , bonne continuité de voyage …
    On vous aime très fort …..Gros bisous à vous tous …
    Denise et Guy se joint à moi

    • Sabrina Turgeon

      Ah oui! On se rappelle des bakery!! Merci beaucoup pour les commentaires! Gros bisous!!

  3. therese guay guillemette

    c’est magique et quel paysage époustouflant une vie de rêve bravo bonne continuité et à très bientôt

    • Sabrina Turgeon

      Merci Thérèse, c’est toujours agréable de lire tes commentaires!!

  4. Celine turgeon

    c,est beau a lire ce que tu nous ecris,j,en veux encore et encore. Je suis alle en martinique en 1976 et j,avais aime cette destination la.Bon voyage

  5. Salut Passion-Ribambelle 😉 Félicitations pour votre beau blog, les photos sont magnifiques et nous adorons suivre votre aventure. C’est fou comment vos enfants grandissent vite, j’espère qu’ils n’ont plus autant le mal de mer et qu’ils se sont habitués au pied marin. Profitez-en, peut-être que nous aurons la chance de se recroiser un jour. Au plaisir 🙂

    • Sabrina Turgeon

      Hello les amis! Heureux d’avoir de vos nouvelles! Merci beaucoup pour le commentaire. Effectivement, les mousses grandissent vite et apprécient toujours autant la recette de cretons de Marjo. Ils sont devenus de vrais marins. Profitez bien de la République et on se voit bientôt!
      Bisous à vous deux!

  6. Allo,
    Vous avez un site vraiment super. Photos, commentaires . C’est vraiment agréable de suivre votre belle aventure.
    Bon vent et belles découvertes.
    Gros bisousXX
    Daniel et Diane

    • Sabrina Turgeon

      Merci beaucoup de continuer à nous suivre! Bonnes chance dans votre nouveau projet! On vous aime fort!

Laissez un commentaire