Les moments parfaits – Providencia à Isla Mujeres, Mexico

Classé dans : Amérique du Nord, Mexique | 7

Chaque jour de notre vie, il y a plusieurs petits moments heureux ou parfaits. Nous pouvons facilement passer tout droit sans même les voir. Nous pouvons les ignorer au profit de moments désagréables ou, nous pouvons choisir de chercher à les identifier et en profiter au maximum afin d’illuminer notre journée. Les petits moments parfaits ne sont pas rares, mais comme ils ne sont ni évidents, ni grandioses, c’est si facile de passer à côté. Nos vies sont tellement remplies d’occupations diverses, de distractions et de petits tracas. Une navigation de cinq jours, c’est long. On ne peut pas faire grand-chose quand le bateau est gité à 20 degrés et qu’il se balance dans tous les sens. En général, ça se résume à lire, regarder la mer, regarder la télévision, dormir et discuter. Quand on a le mal de mer… ça se résume à regarder la mer, dormir et discuter! J’y vois donc une belle opportunité de passer mes journées à identifier les moments parfaits dont je veux profiter et me rappeler.

Ne vous méprenez pas, la traversée n’a pas été facile. Nous avons passé deux jours au près à tacker afin de passer de façon sécuritaire entre les différents hautfonds qui sont situés devant le Nicaragua. La côte du Nicaragua n’est pas sécuritaire. Il y a eu plusieurs attaques armées de voiliers au cours des derniers mois. Nous souhaitions passer à plus de 120 miles de la côte. Disons qu’avec un vent du NE, c’était tout un défi, mais nous étions motivés car nous savions que la suite du voyage se ferait avec des vents de travers et une belle mer calme. Les enfants ont été malades les trois premières journées. Thomas se déshydratait,  et ne voulait pas boire car il ne voulait pas aller aux toilettes. Ça nous a pris 24 heures à nous en rendre compte. Micah et Océane dormaient toute la journée et vomissaient tout ce qui entrait. Nous avons finalement décidé d’opter pour les suppositoires. Super efficace avec Micah qui refuse toujours les médicaments… Thomas et Océane ont détesté, alors ils ont décidé que s’en était terminé du mal de mer. Pas question de vivre cette torture à nouveau!!

Malgré ces désagréments et ceux dont je ne parlerai pas ici, nous avons eu une magnifique traversée. Nous avons vu un énorme banc de baleines et de dauphins. Ces derniers suivaient Passion Rebelle et s’amusaient à sauter. Les enfants étaient fous de joie. Nous n’en avions jamais vu autant et aussi longtemps. Les baleines n’étaient pas très grosses. Nous n’avons pas réussi à identifier quel type.

Nous avons eu un coucher de soleil rouge vif. C’était sublime, sans parler du plus beau levé de pleine lune que je n’avais jamais vu. Elle était ronde, orangée et elle se faufilait entre les nuages laissant paraitre des petites portions à la fois. Une fois complètement levée, elle était toute blanche et elle éclairait la mer de milliers de diamants. Un spectacle si naturel et si irréel à la fois. Nous avons vu la phosphorescence du plancton dans le  sillon de notre bateau. Un oiseau est venu nous dire bonjour sur notre bateau avant de repartir pour un long voyage. Loïc, toujours aussi fier d’être en forme même quand ca brasse, était toujours prêt à nous rendre service. Un soir, j’ai regardé la lune se lever avec mon beau Thomas. Tous les soirs, Micah s’endormait dans mes bras en jasant ou en me chantant des chansons. J’ai écouté de la musique que j’aime sur mon lecteur mp3 avec Océane. Nous sommes les seules filles alors nous partageons nos trucs de fille! Micah n’arrêtait pas de nous dire avait hâte d’arriver au Mepsik. Trop mignon!

En tout, nous avons fait 710 miles en 5 jours. Nous étions seuls en navigation pour la première fois. En 5 jours, nous avons seulement croisé une quinzaine de cargos et un bateau de croisière. Nous étions bien seuls sur la mer des caraïbes… mais nous étions ensemble et heureux!

Arrivée à Isla Mujeres, Mexique

 

7 Responses

  1. celine turgeon

    Bonjour la petite famille,ta description elle était courte,mais très intense à vivre.je vous trouve d,excellent navigateurs tous les deux.Célinexxx

  2. therese guay guillemette

    je vous comprends que c’est pénible quand on voit les enfants malades et qu’il faut continuer car on ne peut mettre l’ancre en pleine mer Loïc est un futur navigateur il a le pied marin c’est rare quand ils sont aussi jeunes bonne continuité et merci de bien me partager toutes vos aventures et vos belles photos

  3. Robert Grondin

    C’est le genre de souvenirs que l’on garde toute notre vie. On oublie les mauvais cotés et on se souvient de ces moments magiques. Il faut vivre ces moments difficiles pour connaitre ces moments de pur bonheur. On a bien hâte de vous revoir le bout du nez

  4. Toute une traversée. Vous avez toute mon admiration. Vous êtes des vraies marins dans l’âme.
    Gros bisous à toute la famille😘

    • Sabrina Turgeon

      Merci beaucoup! Nous adorons la mer… surtout lorsqu’elle est calme 😉 Bisous à vous deux

Laissez un commentaire